LES DESSOUS DE LA JOCONDE

J'ai eu l'honneur d'être invité à figurer dans une exposition organisée par les amis de Topor à la galerie Accatone.

Mon envoi  reproduit ci -dessous, était, avant la parution des nombreux livres sur le sujet, une interrogation sur le sexe du modèle.

La fascination qu'exerce ce tableau sur le public donne envie de lui faire subir un traitement analogue à celui que le génial Francis Blanche a fait à la 5ème de Beethoven !  

Qui peut  écouter  cette oeuvre sans  fredonner "la pince à linge" ? crime de lèse-génie méritant la peine capitale, mais trouvaille qui fait encore rire...

J'en souhaite autant à "ma joconde"